logo scrool
   
Actualités

Actualités

Dans les hautes herbes, des orchidées !

Dans les hautes herbes, des orchidées !
A Saint-Hilaire-Saint-Florent, une découverte florale fait irruption près de l'église. Une belle surprise qui a améné un usager, la LPO, la Maison Bouvet-Ladubay et la Ville de Saumur à réaliser une exposiion photographique.. A découvrir jusqu'à juin 2021.

En mars 2020, le confinement lié à la pandémie de coronavirus retarde le travail des services des espaces verts de la Ville de Saumur. Les pelouses qui bordent l’église de Saint-Hilaire-Saint-Florent ne sont pas tondues en ce début de printemps. Un riverain, Monsieur Christophe Beilleau, curieux de botanique, y découvre ici et là des plantes herbacées dont certaines sont des orchidées. La tonte précoce ne leur permettait pas jusqu’alors de se développer. 5 espèces d’orchidées sont relevées.
Informées de la découverte de Monsieur Christophe Beilleau, la LPO Saumur, la Maison Bouvet-Ladubay dont un entrepôt jouxte les pelouses, et le Maire de Saint-Hilaire-Saint-Florent se réunissent pour réfléchir à la conservation de ce patrimoine floral émergeant, en favoriser l’accroissement et sensibiliser le public.

Sur l’impulsion de Madame Juliette Monmousseau et de Monsieur Emmanuel Guérin de la Maison Bouvet-Ladubay, déjà impliquée dans des actions de défense de la biodiversité, le collectif convient d’initier la démarche de préservation en organisant d'avril à juin 2021 une exposition photographique des 6 espèces d’orchidées présentes sur la commune, financée par la Maison Bouvet Ladubay et réalisée par Alain Campo-Paysaa et Philippe Siriot de la LPO Saumur. Les services techniques de la Ville de Saumur en ont assuré l'installation.

En complément il est envisagé, si les contraintes liées à l'épidémie sont allégées, des animations floristiques, notamment à l’intention des scolaires, ainsi qu’une soirée conférence de présentation de la bonne vingtaine d’espèces d’Orchidacées qui s’épanouissent en Saumurois. La mairie de Saint-Hilaire-Saint-Florent, Le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine ainsi que des dons privés de quelques personnes ont permis le recrutement d'un animateur. Les services techniques de la Ville de Saumur soutiennent ce projet sur l’avenir en pratiquant désormais des fauches tardives, en fin d’été, une fois accompli le cycle naturel des espèces végétales.