Ville de Saumur
  • Accueil
  • Découvrir Saumur
  • La ville
  • Communes déléguées
  • Saint-Lambert-des-Levées

Saint-Lambert-des-Levées

ecoparc

Commune déléguée de Saumur, Saint-Lambert-des-Levées est un ancien village de mariniers qui s’étend le long de la rive nord de la Loire. Les terres fertiles libérées par l'endiguement du fleuve ont permis d'y développer une forte activité maraîchère. Aujourd'hui, Saint-Lambert-des-Levées se caractérise aussi par son vocation résidentielle, économique (zone d'activité Ecoparc) et commerciale (zone commerciale Saumur Rive Droite

Histoire

eglise de saint lambert

Le nom de la commune vient de Saint Lambert, ancien évêque de Maastricht au VIIème siècle. Le vocable fut ramené en Anjou suite au voyage en région germanique du Comte d’Anjou Geoffroy Martel. Les levées renvoient aux « turcies » aménagées au XIIème siècle suite aux édits d’Henri II Plantagenêt afin de canaliser le lit de la Loire et éviter les inondations constantes de la rive nord.

Le village se développe à partir de la deuxième moitié du XIIème siècle, autour de l'église paroissiale Saint-Lambert qui venait d'être construite à l'abri de la Levée. De l’église du XIIème siècle ne subsiste que les murs du chœur, le reste de l’édifice appartenant à plusieurs campagnes de constructions s’échelonnant du XVème siècle au XIXème siècle.

Les maisons constituant le bourg s’appuient sur la Levée et sont pratiquement toutes construites sur un soubassement imposant qui permet à l’habitation principale d’être « de niveau » avec l’axe passant et non pas encaissée derrière la digue.
Saint-Lambert-des-Levées possédait également une zone urbanisée depuis le Moyen-âge au débouché du pont qui menait à Saumur, appelé le faubourg de la Croix-Verte. Cette ancienne seigneurie appartenait aux abbesses de Fontevraud mais rapidement s’y installe une population d’artisans, de pêcheurs, de personnels chargés de l‘entretien des ponts et des « turcies ».
Les basses terres de la Vallée sont investies rapidement par des fermes, puis à partir du XVIème siècle par de belles maisons de maître ayant à la foi le statut de métairie et celui de résidence estivale.
Dans le bourg, la mairie est reconstruite en 1841 sur les plans de l’architecte Charles Joly-Leterme, et le port, devenu inutile faute de navigation sur la Loire, est remblayé en 1850.

Développement

La principale activité économique de la commune fut longtemps agricole notamment dans les filières du maraîchage et de l’horticulture, la plaine irriguée de la vallée étant propice à la polyculture.
Face à l’urbanisation de la commune et l’extension de zones d’activités et zones industrielles, les grandes exploitations se trouvent désormais dans les communes voisines.