Ville de Saumur
  • Accueil
  • Découvrir Saumur
  • Histoire & Patrimoine
  • Patrimoine militaire

Histoire et patrimoine militaire

La riche histoire militaire de Saumur remonte à 1763, lorsque Choiseul décide d’y implanter le régiment des Carabiniers du Comte de Provence. Puis en 1814, l’Ecole d’Instruction des troupes à cheval prend le relais. Lui succède en 1825 l’Ecole Royale de Cavalerie. Cette présence militaire a été à l’origine d’un extraordinaire patrimoine, composé de la caserne du XVIIIe siècle ainsi que des manèges et écuries construits tout autour de la place du Chardonnet aux XVIIIe et XIXe siècle. Cet ensemble compose aujourd’hui un des plus beaux exemples européens d’architecture militaire équestre.

Les écoles militaires

A la fin de son édification, en 1769, c’est le plus grand ensemble français spécifiquement construit pour l’équitation.
Le bâtiment central actuel, de style classique, était réservé au logement des officiers.
Il abrite un Musée retraçant l’histoire de la Cavalerie française depuis Charles VII en 1445 aux chars d’aujourd’hui.

Les écuries sont les premières à avoir été construites à l’extérieur, parallèlement à l’aile ouest, alors que l’usage était de loger les cavaliers au- dessus de leurs chevaux. Elles sont aujourd’hui transformées, devenant une section du Musée de la Cavalerie.
Le manège des écuyers a été construit pour le prestige, sur le modèle de celui du Trocadéro.

L’Ecole d’Application de l’Arme Blindée Cavalerie, bien que tournée résolument vers l’avenir, perpétue les traditions de la Cavalerie.
Elle puise ses forces dans un passé prestigieux, dans la fidélité à l’esprit cavalier fait d’initiative, d’audace, de panache.
Désormais dotée des installations les plus modernes, elle a depuis fait siens les apports des technologies nouvelles afin d’accroître la capacité opérationnelle de ses unités.
Faisant rimer avec naturel simulation et équitation, elle forge ainsi l’encadrement des forces blindées d’aujourd’hui et de demain en ayant recours à des méthodes éprouvées et des techniques d’avant-garde.
En la quittant, les jeunes cadres sont aptes d’emblée à s’engager dans toutes les configurations requises par les opérations actuelles, tout en maîtrisant les matériels les plus modernes.

La disparition des unités montées et la mécanisation de toutes les unités de cavalerie ont transformé définitivement l’école de Saumur en école des troupes mécanisées et blindées.
La formation dispensée aujourd’hui aux Ecoles Militaires de Saumur vise à préparer des jeunes cadres à s’engager et être opérationnels dès leur sortie de l’Ecole.
Fidèle aux vertus de la cavalerie, elle propose à ses cadres un style de vie, notamment à travers la pratique de l’équitation : hardiesse, courage, prise de risque, dépassement de soi, sont autant de qualités nécessaires à ces cavaliers, futurs chefs militaires.

Les Musées

Parallèlement à ce patrimoine architectural, l’histoire militaire de la ville s’illustre aussi à travers deux importantes collections gérées par les associations Saint-Georges et des Amis du Musée des Blindés. Il s’agit du Musée de la Cavalerie (six siècles d’histoire de France présentés a travers une riche collection d’objets et d’œuvres d’art) et du Musée des Blindés (800 engins blindés évoquant l’ensemble des conflits mondiaux depuis la guerre de 1914-1918). Ces deux musées, issus directement de la spécificité militaire de Saumur, dépendent largement, pour leur fonctionnement et leur équipement, du Ministère de la Défense. Leur fréquentation en fait deux pôles importants dans l’économie touristique de Saumur.

D’autre part, un autre musée, géré lui aussi par une association, préserve et met en valeur le patrimoine technique constitué par une importante collection de moteurs du XIXe au XXIe siècle : unique en son genre, le Musée du Moteur est un complément intéressant à la visite du Musée des Blindés.

Voir aussi