Ville de Saumur
  • Accueil
  • Découvrir Saumur
  • Histoire & Patrimoine
  • Arts équestres

Capitale de l’Équitation et des arts équestres

A Saumur, comme nulle part ailleurs, le cheval habite la ville. Avec une longue tradition militaire, son prestigieux Cadre Noir, l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation, mais aussi un bouillonnement festif et événementiel, Saumur est incontestablement la capitale de l’équitation et des arts équestres.

Tradition militaire

Au lendemain des guerres napoléoniennes, la cavalerie française est décimée.
Dès 1825, pour reformer les troupes à cheval, une Ecole de Cavalerie fut créée à Saumur avec pour mission de normaliser l'emploi du cheval de guerre. Face à l'urgence de cette remonte en cavaliers et en chevaux, on y constitue un corps d'enseignants composé de quelques grands écuyers, civils, issus des Manèges de Versailles, des Tuileries ou de Saint-Germain. Considérés comme l'élite de l'époque, ils forment des élèves officiers de cavalerie : c'est la naissance du Cadre Noir de Saumur.


Si la vocation première de ce corps d'élite, à l'époque, est bien évidemment de former les officiers et sous-officiers de cavalerie et de dresser des chevaux pour un usage militaire, les principes académiques hérités de Versailles sont maintenus par les écuyers, dont le goût prononcé pour l'Art Équestre ne peut se limiter qu'à la seule vocation militaire.
Le Cadre Noir devient très vite le garant de la doctrine équestre française, par le maintien et la pratique des principes de l'équitation académique.


Aussi, lorsque le 20 juin 1849, Son Altesse Royale la Duchesse de Berry vient visiter l'Ecole de Cavalerie de Saumur, un Carrousel est donné en son honneur : le Cadre Noir se présente pour la première fois en public. Mais au début du XXe siècle, lorsque la cavalerie se mécanise (les chars et l’aviation ayant progressivement remplacés les chevaux sur les champs de bataille), se pose la question de l’utilité du Cadre Noir au sein de l’armée. Le gouvernement de l’époque ne peut se résoudre à faire disparaître ce qui est devenu au fil des temps un véritable patrimoine vivant pour la France.


Tous les ans, cette tradition se perpétue en été, à Saumur, lors d’un véritable festival : « le carrousel de Saumur ».

 

Le Cadre Noir de Saumur

le cadre noir de saumur gala cabrioleBD

Héritier d’un passé militaire prestigieux et s’appuyant sur une culture équestre ancestrale, le Cadre Noir perpétue sa mission de formation et de rayonnement de l’Équitation de tradition française.
Au sein de l’École nationale d’équitation située à Saumur, composante de l’Institut français du cheval et de l’équitation, le Cadre Noir forme et perfectionne les cadres supérieurs de l’équitation. Véritables experts dans leur discipline, les écuyers ont pour mission principale de transmettre un savoir technique et théorique. Ils valorisent leurs connaissances et leur pratique en participant à des compétitions internationales soit comme compétiteurs, soit comme entraineurs.
Instruits de l’enseignement des grands maîtres de l’équitation et curieux de l’évolution des pratiques équestres, les écuyers du Cadre Noir contribuent activement au maintien et au rayonnement de l’Équitation de tradition française lors de présentations publiques en France et à l’étranger.
Le Cadre Noir est le représentant le plus connu de l’Équitation de tradition française. Cette équitation est inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2011. Elle se caractérise, d’une part, par la recherche d’une relation harmonieuse entre le cavalier et sa monture et, d’autre part, par une manière de faire : un style. Elle se propose de rendre au cheval monté la grâce et les mouvements qu’il a naturellement en liberté. La valeur de cette équitation, qu’elle soit académique, artistique ou sportive, se trouve moins dans l’aspect spectaculaire des mouvements que dans la parfaite légèreté de l’exécution.

Le Cadre Noir fait partie, avec les Haras nationaux, de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), établissement public à caractère administratif créé en 2010 et placé sous la tutelle des ministères des Sports et de l’Agriculture.

 

L'Institut Français du Cheval et de l'Equitation

institut francais du cheval et de l equitation

Confiée au Ministère des Sports, l'Ecole Nationale d'Equitation est créée par décret en 1972. Elle s'est naturellement appuyée sur le savoir-faire et les connaissances des écuyers du Cadre Noir,
Depuis, assumant pleinement le rôle et les missions que lui confère son ministère de tutelle, le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, l'Ecole Nationale d’Equitation forme et perfectionne les cadres supérieurs de l'équitation.

Grâce à des infrastructures uniques, c’est un outil au service de l'équitation, qui permet aux usagers de conjuguer à la fois sport et passion.
Là encore se trempe l'alliance réussie de la tradition et de la modernité. Si la tradition perdure grâce au prestigieux « Cadre Noir », corps enseignant de cette école, c'est à Saumur que s'échangent également les informations les plus actuelles sur les développements techniques et les évolutions pédagogiques du monde de l'équitation (histoire, évolution de la pratique des sports équestres ...).
C'est aussi à Saumur que sont implantés les "Pôles France" de trois disciplines équestres : Concours Complet, voltige, équitation paralympique.

Les sports équestres de Compétition

voltigeBD

Au titre de pôle d’excellence depuis longtemps reconnu, Saumur est bien entendu le lieu de nombre de compétitions internationales. Cavaliers nationaux et internationaux et leurs proches sont ainsi amenés à effectuer des séjours de plusieurs jours, devenir autant d’ambassadeurs de la qualité de l’accueil et de qualité de la vie à Saumur, et participer ainsi au dynamisme touristique économique du Saumurois.


Chaque année le calendrier est émaillé de compétitions de niveau international dans chacun des domaines de l’équitation : concours complet, dressage, voltige, attelage.


Compte tenu de la qualité et de la notoriété de ses équipements, l’hippodrome de Verrie, propriété de l’Ecole Nationale d’Equitation, accueille chaque année, à la fin du mois de mai, un concours international de concours complet, qualificatif pour les jeux Olympiques, qui constitue le point d’orgue des événements équestres saumurois : Saumur complet


Saumur accueille aussi les meilleurs meneurs d’attelages mondiaux sur ces mêmes espaces.


Le dressage, discipline de prédilection du Cadre noir de Saumur, n’est pas en reste. Tous les ans, les meilleurs chevaux français et européens se donnent rendez-vous à Saumur pour la Grande semaine de Saumur.

Enfin la ARTCHEVAL est présente à Saumur chaque année depuis près de trente ans, et elle aussi au travers de la compétition de haut niveau.

ARTCHEVAL : le rendez-vous de tous les arts équestres.

Tous les ans, depuis 25 ans, Saumur accueille ARTCHEVAL, le festival international de la création artistique contemporaine autour du cheval.

Au mois d’octobre et de novembre, un exposition exceptionnelle d’artistes reconnus internationalement se tient au centre d’art contemporain Bouvet-Ladubay, tandis qu’un OFF échevelé investit une trentaine de lieux dans tous le saumurois, que le Prix littéraire Pégase y est décerné, et que se tient le colloque « cheval et Patrimoine » du ministère de la culture.